On dit trop souvent d’un élève qu’il échoue parce qu’il n’est pas motivé, alors que, dans la plupart des cas, il n’est pas motivé simplement parce qu’on n’a pas su le faire réussir.

En mai, la Fondation Pierre Deniker lance une grande campagne de communication et de déstigmatisation sur la schizophrénie, « Un nouveau regard sur la schizophrénie ».
Son objectif : stopper les idées reçues sur cette maladie qui touche une personne sur 100 en France et alerter sur l’importance de faire progresser la recherche.
Le mot d’ordre : Etre victime de schizophrénie, c’est être prisonnier d’une autre réalité. Se soigner, c’est se libérer.
Elle sera articulée autour d’un spot vidéo diffusé sur de nombreuses chaînes de télévision et sur le web.
L’équipe de la fondation était présente durant le tournage. L’heure est aux derniers ajustements.
Rendez-vous le 2 mai pour  le lancement officiel de la campagne !

Comme chaque année, l’Institut de Psychiatrie, le réseau ScienSAs’ et la Mission associations recherche & société de l’Inserm organisent grâce au soutien de la Fondation Pierre Deniker cette journée d’échanges entre chercheurs, praticiens et associations d’usagers, le samedi 27 janvier 2018.
L’objectif de la journée est de faciliter la diffusion des connaissances sur les avancées de la recherche et des soins en psychiatrie et de créer des interactions fortes entre les associations et les équipes de recherche.
Ouvert à tous, cet événement est l’occasion de poser vos questions aux experts du domaine de la santé mentale.

Plus d’information sur
le lien suivant

Nouvelles stratégies thérapeutiques pour la schizophrénie, les troubles bipolaires, l’autisme .. »
La fondation fondamental organise une journée Brain Day le 1er septembre dédié à ce thème.

Ouvert au grand public, ce colloque se tiendra à Paris .

Les présentations prévues sont par exemple :
– Diagnostic et traitement du syndrome métabolique dans les troubles bipolaires et schizophrénie
– Marqueurs de l’inflammation : des outils pour identifier les bons répondeurs  au traitement antipsychotique
– Anomalie du microbiote dans l’autisme et traitement par les probiotiques pour les personnes avec autisme.

Retrouvez plus d’information sur https://www.fondation-fondamental.org/files/programme-du-brain-day-1er-septembre-2017

1 600 000 personnes en France sont atteintes de troubles bipolaires.
Sévère, complexe et chronique, la schizophrénie est une maladie que l’on retrouve dans le monde entier, dans toutes les cultures et sous toutes les latitudes. Elle touche près de 600.000 personnes en France.

15 à 20 % des schizophrénies débutantes évoluent favorablement lorsqu’elles sont prises en charge rapidement. Des travaux de recherche récents démontrent qu’un diagnostic précoce et une prise en charge adaptée sont associés à une meilleure réponse au traitement, ainsi qu’à des taux accrus de rémissions et de réinsertion sociale à long terme..

https://www.fondation-fondamental.org/2eme-journee-mondiale-des-troubles-bipolaires
Mon jeune a une humeur très variable, dépression , exitation ….. Et si cela était un trouble bipolaire ?  Les troubles bipolaires concernent entre 1 et 2,5 % de la population.
Il ne s’agit pas de  maladie rare .
Le retard au diagnostic et l’absence de prévention conduisent trop souvent à des prises en charge inadaptées qui font courir un grave danger aux malades.
Améliorer le diagnostic précoce est un enjeu décisif
Et si on en parlait pour aller vers le mieux ?

Bonjour
Et si on en parlait ? Comprendre pour aider son proche.
Ci joint le programme de la 14ème journée de la schizophrénie 22 mars -2 avril 2017
élaboré par le canton de Vaud (Suisse) .
programme de la 14ème journée de la schizophrénie 22 mars -2 avril 2017

Apprendre, comprendre la maladie permet au proche d’aller mieux et aux parents aussi !
En parler pour que votre proche puisse en parler..

Et si vous courriez pour le plaisir et une bonne cause ?
Aujourd’hui le Virgin Money London Marathon qui aura lieu le 23/04/2017 est l’un des six prestigieux marathons reconnus « World Marathon Majors » avec Berlin, Boston, Chicago, New York et Tokyo.
Cette année il permettra aussi avec le programme Heads Together de lever des fonds en faveur de la santé mentale,
et travailler à changer le regard que nous avons sur ces troubles et les prévenir . Aujourd’hui 60% des jeunes français sont confrontés au cannabis au collège et au lycée, schizophrénie, troubles bipolaires touchent plus de 1% de la population, presque 20 % de la population sera confrontée à une dépression au cours de sa vie .

headstogether

Après sa médaille de bronze à Londres en 2012, Pascal Pereira-Leal vise l’argent, voire l’or, à Rio. D’autant plus que le pongiste de 33 ans sort d’une saison réussie. Il a décroché les titres de vice-champion du monde en simple et de vice-champion d’Europe. Il compte aussi à son palmarès le titre de champion du monde 2014.
Pascal Pereira-Leal souffre de schizophrénie polymorphe. Après avoir passé, à l’adolescence, trois ans dans un centre fermé, le sportif confie au Monde que le tennis de table lui a permis de « contenir [sa] maladie ». « J’espère montrer qu’il y a différents chemins pour aller mieux et qu’il est possible d’améliorer sa vie grâce au sport », explique l’athlète niortais.

Consulter l’article
:

Mental désordre cité des sciences jusqu’au 6 novembre 2016 sur Paris

Dans le monde, 1 personne sur 4 souffre d’un trouble psychique au cours de sa vie.
En France 1,4 million de personnes sont suivies par les services de psychiatrie publique.
Mais qu’est-ce qu’un trouble psychique ?
Quels en sont les symptômes ?
Comment soigne-t-on ces troubles ?
Comment impactent-ils la vie quotidienne ?
Souvent victime d’idées préconçues dues à l’ignorance, les personnes souffrant d’un trouble de la santé mentale rencontrent de nombreux obstacles qui entravent leur quotidien et gênent leur intégration sociale.
MENTAL DÉSORDRE invite à porter un autre regard sur les troubles psychiques en dissipant les préjugés.
Les affections psychiatriques schizophrénie, dépressions , abus de substances, troubles bipolaires …sont des maladies courantes
: 1 Français sur 5 (20 %) est atteint d’une maladie psychiatrique *.
Ces maladies touchent beaucoup les jeunes adultes hommes et femmes à partir de l’adolescence toutes ethnies confondues .
Leur vie entière sera perturbée.
Par comparaison l’âge médian au diagnostic de cancer en 2012 est de 68 ans chez l’homme et 67 ans chez la femme.
60 % des personnes touchées par un cancer guériront . On ne guérit pas de la schizophrénie. On parle de rétablissement .
il s’agit  des pathologies chroniques gravement invalidantes (la vie quotidienne, travailler, avoir des relations sociales peut être très difficile)
Il est accepté d’entendre j’ai un cancer.
Mais quelle est votre réaction lorsqu’on vous dit par exemple je suis schizophrène, ..La peur et l’incompréhension se lit sur les visages ..
Pourtant …je souffre surtout de fatigue, de troubles cognitifs de mémoire, de difficultés à m’organiser, à m’adapter à une situation nouvelle, à reconnaître les émotions des autres.
19 % des français de 19 à 75 ans ont vécu ou vivront une dépression au cours de leur vie
60 % des jeunes sont confrontés au cannabis au collège ou au lycée
Seulement 2 % du budget de la recherche biomédicale publique et privée est attribué à la recherche sur les maladies psychiatriques contre 20 % pour le cancer.
Le retard de diagnostic peut être de 10 ans après l’apparition des 1ers symptômes .
Il est possible de faire des dons sur les sites des fondations Fondamental   et Denicker

Un de vos proches est touché –  Parlez en !
*Les chiffres de cet article figurent sur les sites des  fondations Fondamental , Denicker
Frédérique Labalette  l’éditrice de « Obscure clarté, schizophrenia » de Florent Babillote m’a permis de  publier ce post . Ce livre est un  témoignage d’espoir pour les personnes touchées et leur familles.
Florent est schizophrène, sous traitement à vie . Néanmoins,
aourd’hui, Florent a 35 ans,  il est marié, il a quatre enfants et il est même devenu aide-soignant dans l’unité de psychiatrie dans laquelle il  a été hospitalisé à Rennes, il y a quelques années.Son récit explique « de l’intérieur » comment la maladie s’est annoncée. Il décrit les symptômes que Florent cachait à sa famille et ses proches, son internement, sa sortie progressive du déni et sa façon d’être acteur de son traitement, jusqu’à sa stabilisation.Il témoigne régulièrement dans les médias, les institutions, les établissements, sous sa véritable identité (Sophie Davant, Toute une histoire, ou encore sur LCI (Rendez-vous santé).

Bien à vous
Veronique Sezanne
 FBabillotte